« Et si on lâchait prise? »

Par Aurore JACOBS – Tell me more… – Coach de vie & formatrice

Article rédigé pour la plateforme CAMP

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire »

Henri BERGSON

Depuis quelques jours – j’ai arrêté de compter – je suis confinée avec mon petit garçon de trois ans, mon conjoint étant réquisitionné à l’hôpital.

J’adore mon fils.

Mais je déteste jouer.

Je connais les vertus du jeu.

Mais j’ai toujours « plus important » à faire.

Par trois fois, Julian m’a demandé de m’asseoir à sa dinette, par trois fois, je lui ai répondu : « Attends ! »

J’ai finalement cédé, et savoure, le téléphone à la main, la délicieuse carotte en plastique qu’il me tend.

Mais, mes pensées, elles,  sont ailleurs :

  • Au linge mouillé qui attend d’être étendu ;
  • A la vaisselle qui s’accumule dans l’évier ;
  • Au sol qui aurait bien besoin d’un coup d’aspirateur ;
  • A mon activité professionnelle, qui, bien qu’en stand-by par la force des choses, m’appelle à être « au taquet » de chaque innovation et « bonne idée » qui pourrait aider les gens à se sentir mieux en cette période troublée et après.

– « Maman, maman !

– Euh, oui ?

– Je prends ton téléphone et te le mets là…

– Pourquoi ?

– Pour que tu joues toute entière avec moi ! »

  • Comme quoi, la vérité sort vraiment de la bouche des enfants !
  • Comme quoi, ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés !

Je me souviens alors de cet atelier sur le lâcher-prise que j’ai animé fin 2019, où j’avais cité l’empereur romain, Marc Aurèle :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »

  • C’est la base du lâcher-prise

Le lâcher prise commence avant tout par une décision : celle d’être dans l’acceptation totale des choses qui se présentent à nous et sur lesquelles on n’a pas de prise. Et c’est à partir d’un état d’esprit serein que l’on peut se mettre en marche pour changer ce qui peut l’être.

On peut rager et pester sur ce que le COVID-19 nous oblige à vivre.

Mais on n’en tirera rien de constructif. Juste des frictions familiales. Voire des  violences. Comme en France, où, après deux jours de confinement, le numéro d’urgence de l’Aide à l’Enfance en Danger était déjà saturé.

Alors, j’ai lâché mon téléphone.

Et nous sommes allés au jardin.

  • Et oui, Julian est tombé dans l’herbe quelques fois, à force de courir comme un petit fou.
  • Et oui, il a écrasé entre ses doigts la coquille d’un innocent escargot. Et l’hypersensible que je suis s’est retenue de crier au génocide.
  • Et oui, j’ai dû m’énerver une fois ou deux.

Mais surtout, nous avons tellement ri !

Et j’ai pu mesurer l’importance du lâcher prise quand il a saisi ma main, me demandant tout sourire : « Et demain, ce sera comme aujourd’hui ? »

Et franchement, j’ai été incapable de lui répondre…

… Et ça n’avait aucune importance !

Je vous invite, de votre côté, à tirer le meilleur de ce que cette crise nous offre à vivre :

C’est l’occasion de lever le nez du guidon (ou de son nombril, au choix) pour expérimenter pleinement le moment présent, qu’il nous plaise ou non. C’est le seul qu’il nous soit donné  face à des lendemains incertains.

Voici pour terminer quelques Fleurs de Bach qui peuvent vous soutenir pendant le confinement.

Vous les trouverez en pharmacie ou pouvez me contacter. Je vous les ferai parvenir avec leur mode d’emploi dans les plus strictes normes d’hygiène.

https://www.tellmemore-coaching.be/wp-content/uploads/2020/02/1545854925.jpg
  • Cherry Plum (Prunier Myrobolant) : Cette Fleur de l’apaisement rassurera les parents qui ont peur de perdre le contrôle, en leur redonnant la maîtrise d’eux-mêmes.
  • Impatiens : La situation actuelle vous semble durer une éternité et vous n’avez qu’une envie : qu’elle finisse !L’Impatience  calmera votre irritabilité et vous mènera à plus de  patience.
  • Mimulus vous aidera à dépasser les peurs aux contours précis liées au COVID-19 (peur de l’avenir, de la maladie, du manque d’hygiène, de la mort,…)
  • Le Rescue : Concentré de sérénité pour les peurs passagères comme pour les stress récurrents. C’est le seul remède qui soit composé.
  • Sweet Chestnut : Vous vous sentez abattus face à la crise actuelle et ne voyez pas d’issue ? Le Châtaigner vous aidera à lâcher prise pour permettre à quelque chose d’inattendu d’émerger (« la lumière au bout du tunnel ») et retrouver un sentiment de soutien intérieur.
  • Walnut : Fleur de l’adaptation et de la renaissance, le Noyer sera utile à ceux qui sont hypersensibles aux mutations actuelles.

Bon week-end !

Prenez soin de vous et de ceux que vous aimez !

Si cet article vous a plu, vous pouvez me retrouver :

www.tellmemore-coaching.be

FB: Tell me more – Coaching

aj@tellmemore-coaching.be

0032/460/97.03.57

Et si on lâchait prise?

21/03/2020 – Par Aurore Jacobs https://camp.life/fr/blog/et-si-on-lachait-prise

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire »                                                                                                       Henri BERGSON
 

Depuis trois jours, je suis confinée avec mon petit garçon de trois ans, mon conjoint étant réquisitionné à l’hôpital.

J’adore mon fils.

Mais, je déteste jouer.

Je connais les vertus du jeu.

Mais j’ai toujours « plus important » à faire.

Par trois fois, Julian m’a demandé de m’asseoir à sa dînette.

Par trois fois, je lui ai répondu:

« Attends! »

J’ai finalement cédé, et savoure, le téléphone à la main, la délicieuse carotte en plastique qu’il me tend.

Mais, mes pensées, elles, sont ailleurs:

Au linge mouillé qui attend d’être étendu;

A la vaisselle qui s’accumule dans l’évier;

Au sol qui aurait bien besoin d’un coup d’aspirateur;

A mon activité professionnelle qui, bien qu’en stand-by par la force des choses, m’appelle à être attentive à chaque innovation et « bonne idée » qui pourrait aider les gens à se sentir mieux en cette période troublée et après.

– « Maman, maman!

– Euh, oui?

– Je prends ton téléphone et le mets là…

– Pourquoi?

– Pour que tu joues TOUTE ENTIÈRE avec moi! »

=> Comme quoi, la vérité sort vraiment de la bouche des enfants!

=> Comme quoi, c’est souvent les cordonniers les plus mal chaussés!
 

Je me souviens alors de cet atelier sur le lâcher -prise que j’ai animé fin 2019, où j’avais cité l’empereur romain, Marc Aurèle:

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »

=> C’est la base du LÂCHER-PRISE…

Le lâcher-prise commence avant tout par une DÉCISION: celle d’être dans l’acceptation totale des choses qui se présentent à nous et sur lesquelles on n’a pas de prise. 

Et c’est à partir d’un esprit serein que l’on peut se mettre en marche pour changer ce qui peut l’être.

On peut rager et pester sur ce que le COVID-19 nous OBLIGE à vivre.

Mais, on n’en tirera rien de constructif. 

Juste des frictions familiales. 

Voire des violences. 

Comme en France, où, après deux jours de confinement, le numéro d’urgence de l’Aide à l’Enfance en Danger était déjà saturé 🙁

Alors, j’ai lâché mon téléphone.

Et nous sommes allés au jardin.

Et oui, Julian est tombé dans l’herbe quelques fois, à force de courir comme un petit fou.

Et oui, il a écrasé entre ses doigts la coquille d’un innocent escargot. Et l’hypersensible que je suis s’est retenue de crier au génocide.

Et oui, j’ai du m’énerver une fois ou deux.

Mais surtout, nous avons tellement ri!

Et j’ai pu mesurer l’importance du lâcher prise quand il a mis sa main dans la mienne, me demandant tout sourire: 

 » Et demain, ce sera comme aujourd’hui? »

Et franchement, j’ai été incapable de lui répondre…

… Et ça n’avait aucune importance!

Je vous invite, de votre côté, à tirer le meilleur de ce que cette crise nous OFFRE à vivre:

C’est l’occasion de lever le nez du guidon (ou de son nombril, au choix) pour expérimenter pleinement le moment présent.

Qu’il nous plaise ou non.

C’est le seul qui nous soit donné face à des lendemains incertains.
 

Pour conclure, voici quelques Fleurs de Bach qui peuvent vous soutenir pendant le confinement:

Vous les trouverez en pharmacie ou pouvez me contacter.

Je vous les ferai parvenir, avec leur mode d’emploi,  dans les plus strictes conditions d’hygiène.

– CHERRY PLUM (Prunier myrobolant): Cette Fleur de l’apaisement rassurera les parents qui craignent de « péter un câble », en leur redonnant la maîtrise d’eux-mêmes.

– IMPATIENS: La situation actuelle vous semble durer une éternité et vous n’avez qu’une envie: qu’elle finisse! Cette Fleur du calme intérieur apaisera votre irritabilité et vous mènera à plus de patience.

– MIMULUS vous aidera à dépasser les peurs aux contours précis liées au COVID-19: Peur de l’avenir, de la maladie, du manque d’hygiène, de la mort, peur de manquer, …

– RESCUE: C’est le concentré de sérénité par excellence! Efficace tant face aux peurs passagères que pour contrer un stress récurrent.

– SWEET CHESTNUT: Vous vous sentez abattu.e face à la tourmente et ne voyez pas d’issue? Le Châtaigner  vous aider à lâcher prise, pour permettre à quelque chose inattendu d’émerger (« La lumière au bout du tunnel ») et retrouver un sentiment de soutien intérieur.

– WALNUT: Fleur de l’adaptation et de la renaissance, le Noyer sera utile à ceux et celles qui sont hypersensibles aux chamboulements actuels (et aux changements en général).

Bon week-end!

Prenez soin de vous & et de vos proches!

Si cet article vous a plu, vous pouvez me retrouver:

Sur Facebook

Sur mon site & blog

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 4

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 4

Bonjour,

Pour la dernière partie consacrée aux FLEURS DE BACH UTILES CET ÉTÉ, j’aborderai tout d’abord un état auquel, je l’espère, vous n’êtes (ou ne serez) pas confronté:

L’ABATTEMENT, voire LE DÉSESPOIR

J’ai décidé de vous en parler car l’été, c’est aussi le moment de se poser, se « pauser », et pourquoi pas, de faire le point sur l’année écoulée, voire sur sa vie toute entière.

Et parfois, on trouve ce constat un peu tristounet :

  • IMPRESSION DE NE PAS ETRE A LA HAUTEUR
  • PEUR DE L’ECHEC
  • NOSTALGIE
  • COMPARAISON AVEC LES AUTRES : A ce sujet, je vous invite à aborder les réseaux sociaux avec discernement.

Gardez toujours bien en tête que ceux-ci sont là pour montrer le meilleur de la vie de vos « amis », le côté le plus glamour.

Le post de la famille parfaite dans une mer étincelante sous un soleil radieux, c’est du RÊVE PARTAGÉ, mais en aucun cas une représentation de la vie quotidienne…

Se le remémorer régulièrement permet déjà d’apprécier un peu plus l’existence que l’on mène.

Voici quelques fleurs et leur émotion afférente pour vous aider à retrouver la lumière et l’enthousiasme, si vous baignez dans un brouillard d’abattement :

  • LARCH : Fleur de la confiance en soi, elle permet à ceux qui doutent de leurs capacités et se comparent sans cesse aux autres, d’oser se lancer quel que soit l’enjeu.
  • PINE : Aidera les personnes qui ne sont jamais satisfaites d’elles-mêmes, dont le mot d’ordre est « Peut mieux faire ! », à se satisfaire de leurs réussites.  
  • STAR OF BETHLEHEM : Cette fleur du réconfort console les bleus à l’âme (rupture de fin d’été, tristesse d’avoir quitté sa famille du bout de monde pour rentrer dans notre plat pays,…) Elle entre dans la composition du Rescue (remède de secours) puisqu’elle apaise les états de choc (accouchement, deuil,…)
  • WILLOW : Permettra aux éternels « Caliméro » de se responsabiliser, de s’excuser, d’accepter les épreuves comme un apprentissage et non comme une injustice.
  • SWEET CHESTNUT : Stimulera ceux qui ne voient plus d’issue, leur ouvrira la voie vers le lâcher-prise et l’auto-soutien.

Je terminerai ce post avec les fleurs de Bach qui peuvent vous accompagner si vous faites preuve d’un SOUCI EXCESSIF POUR LE BIEN-ÊTRE D’AUTRUI :

  • CHICORY : « Si tu m’aimais vraiment, tu ne partirais pas en week-end avec tes amis mais en amoureux avec moi ! » -> Pour les personnes dont l’amour étouffe les autres. Possessives et « mêle-tout », elles se sentent rejetées, trouvent les autres ingrats.  Chicory favorisera un altruisme sain où affection et liberté sont compatibles.
  • BEECH : D’un grand secours pour ceux qui sont exaspérés par la « bêtise du monde », cette fleur de la tolérance les ouvrira à l’indulgence et à la richesse de la différence.
  • ROCK WATER : La seule Fleur qui n’en soit pas une, puisqu’il s’agit d’Eau de Source. Par son pouvoir rafraîchissant, elle invite les personnes (trop) rigoureuses à plus de flexibilité.

Voilà !

J’espère que mes publications sur les « Fleurs de Bach de l’ÉTÉ » vous aideront à y voir plus clair dans votre vie 😉

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires !!!

Et, si vous souhaitez un accompagnement-coach « à la carte » et/ou des conseils personnalisés sur les Fleurs de Bach, vous savez qui contacter 😉

Le mot de la fin !

Vous pouvez me faire confiance : c’est une (ex-) grande stressée qui vous parle :

Profitez de l’été pour vous laisser aller au lâcher-prise !

Imprégnez-vous de la délicieuse sensation du « Let it be »…

De toute façon, ce « Demain » pour lequel vous vous tracassiez hier est devenu 

« Aujourd’hui ».

Et franchement, entre nous, vous le trouvez si horrible que ça ??!

Je vous souhaite un excellent samedi de lâcher-prise !

Vous le valez bien !♥

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 3

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 3

Bonjour,

Ce samedi 20 juillet 2019, c’est le « 3ème épisode » sur les Fleurs de Bach de l’ÉTÉ.

Je vous parlerai aujourd’hui des 4 Fleurs en lien avec

L’HYPERSENSIBILITE AUX AUTRES ET AUX IDÉES :

  1. AGRIMONY : Caractéristique des personnes qui font toujours bonne figure et affichent un radieux sourire pour dissimuler leurs tracas. Ces mêmes personnes qui, plutôt que « d’embêter » les autres avec leurs problèmes auront tendance à se réfugier dans l’alcool, la nourriture ou toute autre addiction. Des gens qui fuient les mauvais côté de la vie comme ils peuvent, mais souvent au détriment de leurs propres besoins.

Le pendant vertueux de ce descriptif est la sincérité : mettre tout de suite le doigt sur les difficultés qui apparaissent et chercher à les régler avec optimisme, afin de retrouver une joie de vivre qui soit authentique et non feinte.

  • Pour ceux qui peinent à s’affirmer et se plaignent d’être le « paillasson » des autres, CENTAURY vous sera d’une grande aide pour rester serviable, tout en vous affirmant pour respecter vos limites.
  • WALNUT est parfait pour ceux qui « tracent leur route » avec conviction et enthousiasme, mais qui sont facilement ébranlés par des avis différents du leur, et par le changement en général. Fleur de l’adaptation et de la renaissance, WALNUT vous aidera à retrouver votre propre chemin, en vous libérant du doute.
  • Si vous avez de vieilles rancœurs en dormance, toutes prêtes à se réveiller. Si vous vous reconnaissez dans la loi du Talion « Œil pour œil, dent pour dent », si vous en devenez même parfois un peu parano, HOLLY est fait pour vous ! Cette fleur de la gentillesse vous permettra de retrouver l’harmonie intérieure nécessaire pour faire preuve de bienveillance envers autrui.

J’espère que ces quelques pistes vous aideront à écouter votre petite voix intérieure (pendant l’été, et après) : celle qui vous veut du bien et qui vous pousse à donner le meilleur de vous-même. Pour vous. Pas pour faire plaisir aux autres…

Excellent samedi en confiance !

Vous le valez bien !♥

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 1

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 1

C’est l’été ! Les vacances !

Comme je l’explique dans ma newsletter de juillet/août (n’hésitez pas à vous inscrire sur mon site pour la recevoir : www.tellmemore-coaching.be),

Il y a le stress de ceux qui partent (préparatifs, corps pas toujours comme rêvé,…), et le stress de ceux qui restent (comment se déconnecter de la routine et profiter, alors qu’on reste « entre ses 4 murs » ?)

Dans ma vidéo de ce jeudi 04 juillet (www.facebook.com/watch/?v=2256139567808622)

Je vous parlais du Parfum de Couleur TURQUOISE, parfait pour calmer l’hyperactivité mentale, le stress, et s’adapter aux changements avec douceur et zénitude.

Je vais maintenant vous parler des bienfaits de certaines fleurs de Bach pour passer un bel été…

Pour commencer, voici un petit résumé de ce que sont les fleurs de Bach :

Dans les années 30, le Dr Edward Bach met au point ses 38 célèbres élixirs floraux.

Chaque fleur, selon ses recherches, est associée à un état d’esprit.

Ces élixirs floraux stimulent les qualités qui nous font défaut à un moment précis de notre vie ou de manière plus générale, afin d’apaiser l’émotion négative qui découle de ce déséquilibre.

Selon la théorie du Dr Edward Bach, c’est l’essence de la fleur elle-même qui est responsable de l’effet thérapeutique. Les Fleurs de Bach rétablissent ainsi l’équilibre émotionnel et améliorent, par ricochet, l’état physique.

Les fleurs de Bach sont réparties en 7 familles différentes.

Nous parlerons de 2 aujourd’hui… Je vous ferai découvrir les autres par la suite.

  1. LES PEURS :
  • Rock RoseFleur de la force intérieure : Permet de retrouver courage et présence d’esprit face à des états phobiques.

Bien utile si vous angoissez à l’idée de prendre l’avion ou d’avoir un accident sur la route des vacances.

  • Mimulus : Fleur du courage : Offre  assurance et tranquillité face aux peurs du quotidien (peur d’oublier quelque chose, peur d’être malade en voiture,…)
  • Red Chestnut : Fleur du lâcher-prise : Permet de se raisonner et de cesser de s’inquiéter exagérément pour ses proches, faire confiance à la Vie (« je n’ai pas de nouvelles ! Il a dû leur arriver quelque chose ! »)
  • Pensez aussi au « Rescue », la 39efleur de Bach ; un remède bien connu, mélange de 5 fleurs :
  • Clematis (pour la présence)
  • Star of Bethlehem (pour le réconfort)
  • Rock Rose (pour le courage)
  • Impatiens (pour la patience)
  • Cherry Plum (pour la maîtrise)

Ce « concentré de sérénité » est conseillé pour le stress récurrent mais aussi pour les situations angoissantes ponctuelles (Cfr. Rock Rose ci-dessus, qui est un de ses composants).

  • L’INCERTITUDE
  • Cerato : Fleur de l’intuition : vous aide à faire confiance à votre feeling, sans en référer à autrui (Mais oui, vous avez choisi un super hôtel ! Pas besoin de demander à Marie, Valérie et Michaël ce qu’ils en pensent !)
  • Scleranthus : Fleur de l’équilibre intérieur : Pour vous aider à choisir avec facilité et en conscience. S’avère d’une grande aide si toutes ces destinations alléchantes vous filent le tournis…
  • Hornbeam : La fleur de l’entrain et du dynamisme : Permet d’accomplir les tâches quotidiennes avec allant et légèreté. Très efficace si vous passez l’été à la maison et que cette idée vous donne envie de rester sous la couette !
  • Wild Oat : Fleur de l’épanouissement : C’est l’été ! Votre tête fourmille de 1000 projets. Mais vous avez l’impression de vous éparpiller, vous qui rêvez tellement d’accomplir de grande choses… Idéal pour discerner sa voie et se rapprocher de son chemin de vie.

Si vous voulez d’autres conseils, je serai demain à la Fête de la Ruralité de Vyle et Tharoul .

Belle soirée, et « Fleurs-de-Bach-EZ » !

Vous le valez bien !♥

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 –  2

Fleurs de Bach ÉTÉ 2019 – 2

Comme annoncé samedi dernier, je vous parlerai aujourd’hui de 2 nouvelles familles parmi les 7 qu’englobent les Fleurs de Bach.

  1. LE MANQUE D’INTÉRÊT POUR LE PRÉSENT
  • L’été est, par définition, une saison joyeuse, car la nature rieuse est pleine de riches offrandes : fruits murs et juteux, soleil radieux,…

Dès lors, l’humeur est souvent au beau fixe.

Cependant, l’été peut aussi être propice à la nostalgie et aux regrets :

« C’était mieux avant… »

Ou, au contraire, on se nourrit de chimères, et on se projette dans un avenir idéalisé pour fuir une réalité trop terne.

Honeysuckle : vous aidera à vivre pleinement le moment présent, en y ramenant les doux souvenirs du passé. Tandis que Clematis sera votre alliée pour revenir « ici et maintenant » et poser des actes plus terre-à-terre pour concrétiser vos rêves.

  • Ceux qui abordent les vacances épuisés physiquement et mentalement, qui rêvent juste d’un « gros dodo » retrouveront, via Olive, leur énergie, grâce à un sommeil réparateur ou en ravivant la « niaque » enfouie en eux.
  • Les personnes qui, même en vacances, n’arrivent pas à décompresser, trouveront en White Chestnut le remède idéal pour calmer les ruminations mentales, au profit d’un esprit clair et objectif : comme une bouffée d’oxygène pour le cerveau…
  • LA SOLITUDE
  • Pour les « speedés », c’est le moment de lever le pied, de vivre au rythme de la nature et du soleil. Si cela vous semble de la belle théorie, impossible à mettre en pratique, misez sur Impatiens, la fleur du calme intérieur.
  • Enfin, certaines personnes sont très seules, et l’été n’y change rien… Quand elles ont la chance de trouver un interlocuteur, elles l’abreuvent de longs monologues.

Si vous connaissez quelqu’un dans cette situation, partagez avec lui/elle un peu de votre temps… Mais pensez aussi à lui conseiller Heather, pour une communication plus équilibrée, où l’écoute sera mutuelle.

Vous voilà maintenant paré(e) pour passer un bel été :

– Savourez chaque instant !

– Ra-len-ti-ssez ! 

– Vivez des échanges authentiques qui vous feront vibrer !

Vous le valez bien !♥