Interview d’une femme inspirante: Karine JONARD

par | Déc 17, 2020 | PORTRAIT D'UNE FEMME INSPIRANTE | 5 commentaires

Issue d’une famille nombreuse carolo, Karine a très tôt baigné dans le monde du spectacle et de l’HoReCa, en commençant à 17 ans, à faire la plonge dans un restaurant étoilé de Charleroi, non loin du Théâtre de l’Ancre.

Quelques années plus tard, elle ouvre elle-même un établissement, juste en face du Palais des Beaux-Arts de Charleroi. Elle n’hésite pas à aller trouver les comédiens à la sortie de leurs loges pour les inviter à goûter la cuisine de son conjoint de l’époque. Elle a d’ailleurs eu la chance de papoter longuement avec Francis Huster – qu’elle n’arrivait pas à remettre – et, qui, en remerciement lui a réservé une belle tablée le soir-même, et une jolie dédicace.

 

Elle est comme cela Karine : naturelle, pétillante, généreuse !

 

D’ailleurs, la devise du restaurant hutois, « La Tartine au Beurre », qu’elle tient avec son ex-mari, est :

« Notre plaisir est de vous faire plaisir ».

Tout est dit

 

Bonjour Karine,

Qu’aurais-tu envie de dire à ton sujet aux femmes qui nous lisent ?

  • Je m’appelle Karine Jonard, j’ai 55 ans, re-mariée, 2 grands-enfants et 2 petits-enfants. J’ai une sœur jumelle de laquelle je suis très proche. Comme dans les films, nous ressentons les mêmes choses au même moment, nous avons un parcours de vie personnelle très similaire, et, dans notre jeunesse, nous avons même été interchangeables lors d’un job d’étudiant ; un souvenir mémorable qui nous fait rire encore aujourd’hui !
  • Depuis 24 ans, je suis la patronne de la « Tartine au Beurre » au Centre de Huy, avec mon ex-mari aux fourneaux, et moi, en salle.

Quel est le secret de cette longévité ?

  • Pour moi, c’est du 50-50 : nous offrons une cuisine traditionnelle de qualité, avec les mêmes fournisseurs depuis le début, et j’adore mon métier en salle. Je fais en sorte d’avoir toujours la banane, même quand ça va un peu moins bien. Le client est ici pour prendre du bon temps, et oublier ses soucis, et c’est mon rôle d’y contribuer. Par un sourire, un compliment, une oreille attentive. Je l’accueille comme à la maison, qu’il vienne une fois par semaine ou deux fois l’an. Finalement, je fais autant dans le social que dans l’accueil 😉 On m’a d’ailleurs déjà dit que je devrais ouvrir un Cabinet de coaching. Et sans rire, j’y pense parfois. J’aurais envie de conseiller les jeunes indépendants qui se lancent, pour leur éviter de se casser la figure …
  • En outre, je suis ambitieuse : j’ai toujours eu cette volonté de gravir les échelons, peut-être de par mes origines modestes. Mais, toujours en commençant petit et en attendant, pour grandir, que l’argent soit là.
  • Enfin, nous pratiquons des prix très abordables. Quelle est l’utilité d’aller faire payer aux gens des choses qui ne sont pas logiques, comme multiplier le prix d’une bouteille de vin par six ??!

Qu’est-ce qui te fait vibrer dans ton quotidien de restauratrice ?

J’aurais rêvé d’être comédienne professionnelle, mais, chez moi, on trouvait que ce n’était pas un métier pour une femme. Alors, lors de chaque service au restaurant, c’est comme si le rideau se levait et que j’entrais en scène. C’est la même adrénaline, le même trac. Tout doit être parfait ! Je suis d’ailleurs parfois stressante avec mon personnel… mais je me soigne 😉

Justement, l’HoReCa est un secteur passionnant, mais aussi stressant. Quels sont tes « trucs » pour y faire face ?

Là encore, comme une actrice, je me fais belle, pour gagner en assurance. Mettre du rouge à lèvres est particulièrement important à mes yeux. Un souvenir de ma maman qui comparait des lèvres fardées à un bouquet de fleurs sur la table : même la plus triste s’en trouve égayée et enjolivée. En attendant, le retrait du masque, je mets le focus sur mes yeux 😉

Et pour te ressourcer ?

Je n’ai jamais vraiment pris le temps de me poser. Les massages ou les activités douces m’énervent. J’ai besoin que ça bouge, d’avoir de nouveaux défis. Je pense d’ailleurs parfois à comment je vais occuper ma pension 😉 Par contre, j’ai récemment découvert le spinning : Pendant 45 minutes, je pédale à fond les manettes sur mon vélo, et ça me fait un bien fou ! Je veille aussi à prendre l’air chaque fois que c’est possible. En outre, je suis contre les médicaments. Mais j’ai un remède-miracle, que mon père m’a transmis, en cas d’état fébrile (mon papa, qui, cet « anti-crève » mis à part, ne consommait jamais d’alcool): Un doigt de whisky et au dodo ! Et ça marche du tonnerre!

 

 

Quelle est ta devise ?

« Toujours garder en tête d’où on vient, et rester simple ».

Trop de gens échouent dans leur vie professionnelle et/ou privée car ils ont attrapé la grosse tête.

 

 

 

En discutant avec toi, on voit que ton métier occupe une place capitale dans ton quotidien. C’est facile à combiner avec ta vie de femme ?

  • Ca ne l’a pas toujours été. J’ai parfois essuyé les reproches de mes enfants comme quoi ils m’auraient préférée à la maison, mais, franchement, où est le bon milieu pour eux ? Je pense qu’ils s’aperçoivent qu’on fait de notre mieux, et pardonnent nos maladresses avec le temps… surtout quand ils deviennent parent à leur tour 😉
  • J’ai toujours énormément travaillé. J’étais en salle le lendemain de ma sortie de maternité ou le soir d’un grave accident, par exemple. Et le médecin est déjà venu au restaurant pour me traiter alors que j’avais une bronchite. Cela peut paraître extrême, mais, quand on est indépendant, on n’a pas vraiment le choix. En revanche, je suis très fière d’avoir transmis cette valeur « travail » à mes enfants : cette rigueur a en effet permis à mon fils de très vite devenir steward sur des longs courriers. Une belle récompense pour une maman

On a vu toutes tes merveilleuses qualités   – Quel est ton plus gros défaut ?

Je suis parfois un peu trop spontanée et fais des bourdes – comme la fois où j’ai dit à cette dame dont on avait « piqué » le chien qu’il allait revenir, mais, bien souvent, mon franc-parler plait aux clients car il remet leurs idées en place et les pousse à la réflexion. Quand je disais que j’allais devenir coach !… 😉

Le secteur de l’HoReCa est particulièrement impacté par la crise sanitaire. Mais, « La Tartine au Beurre » a prouvé sa faculté de rebondir en proposant un service Traiteur pour les Fêtes. Comment vois-tu l’avenir ? As-tu envie de mettre quelque chose de particulier en avant concernant vos services ?

  • C’est sûr, l’avenir fait un peu peur, mais on ne peut que s’en sortir ! Cette année, beaucoup de restaurants proposent un service Traiteur pour les Fêtes, mais je suis au taquet ! J’espère qu’on va crouler sous les commandes!
  • Pourquoi nous faire confiance pour les Fêtes ? Toutes nos sauces sont faites maison, un délice ! Notre choucroute est aussi concoctée par nos soins, ainsi que la purée qui l’accompagne. C’est du boulot, mais le résultat est incomparable. Cerise sur le gâteau, cette année, nous proposons de délicieux plateaux de fruits de mer. Une chouette idée pour s’évader…

Pour terminer, qu’aurais-tu envie de communiquer à d’autres femmes qui sont freinées dans leurs aspirations par les doutes et les peurs ? Une astuce qui t’accompagne au quotidien pour oser ?

J’observe souvent le monde qui m’entoure, et je me dis : « Si elle peut, pourquoi pas moi ? »  

Et puis, j’ai mes petites fées autour de moi. Et chaque femme a les siennes. Sans aucun doute !

 

Karine JONARD

La Tartine au Beurre

Rue de Montmorency 9, 4500 Huy

085/23.21.03

https://www.latartineaubeurre.be

https://facebook.com/ La-Tartine-au-Beurre-141336425096

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Commentaires

  1. Nathalie Malherbe

    Ne change rien, reste comme tu es…. Une belle personne. Bisous

    Réponse
    • Aurore

      Merci pour elle ♥

      Réponse
      • Marinette

        Magnifique !Karine ont te reconnais bien là !ne change pas 😍pleins de bonne chose et d’amour et encore beaucoup de bon repas chez vous « la tartine au beurre « car nous avons toujours eu un très bon accueil et rires un bon p’tit coup 😉😀gros bisous 😍

        Réponse
  2. Lizin Pailhe

    Karin a tout dit….c’ est un petit bout de femme exceptionnelle et la cuisine tjs au top par son ex mari…. Tjs bien accueilli et servi Bravo a eux ainsi que Mario son mari

    Réponse
  3. Aurore

    Merci pour elle ♥

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aurore

Aurore

Je m’appelle Aurore et je suis coach d’épanouissement pour femmes à Huy.

Une recherche en particulier ?